©PRO(TEXT)
français english

FOIRE AUX QUESTIONS


  • Qu'est ce que CPROTEXT ?

    CPROTEXT est un service web qui protège les textes soumis à droits d'auteur publiés sur des sites web, contre la copie et la reproduction sur d'autres supports numériques.

  • Qui peut être intéressé par CPROTEXT ?

    Toutes les personnes ou sociétés qui:

    • capitalisent sur les visites générées par la publication de textes originaux sur leur sites web
    • ont besoin de garder le contrôle sur les publication originales de leurs sites web, et d'empêcher toute copie ou modification

    Cela inclut, par exemple, des blogueurs professionnels ou non professionnels, des éditeurs de publications périodiques (tels des journaux d'actualités, des journaux académiques et scientifiques), toutes sociétés dont le contenu du site web officiel de l'entreprise pourrait être utilisé par des concurrents pour détourner leur flux de visiteurs.

  • Comment copier les textes publiés sur un site web ?

    Toute information publiée sur un site web public, y compris les documents textuels, est diffusée sous forme de code HTML. Le serveur hébergeant un site web envoie ce code à tous les logiciels qui en font la requête. Ainsi, tout utilisateur de ces logiciels peut copier une partie ou la totalité de ce code, et reproduire le contenu du site web sur un autre serveur web hébergeant un autre site web.

    Si le logiciel requérant est un navigateur web, les utilisateurs peuvent faire une copie du contenu du site web en utilisant les fonctions sélectionner/copier/coller. D'autres logiciels, comme les aspirateurs ou collecteurs du web, parcourent automatiquement les sites web: moteurs de recherche, agrégateurs de contenus, logiciels de duplication… La copie d'une publication web particulière est soit intentionnelle, soit l'une des étapes d'un mécanisme automatisé de récupération. Il en résulte inévitablement un détournement du flux des visiteurs qui peut nuire aux auteurs légitimes.

  • Les protections de textes contre la copie peuvent-elles garantir 100% d'efficactité ?

    Réponse courte et définitive: non.

    Quelque soit la protection utilisée, le document doit être affiché pour que les visiteurs du site puissent le lire. Il peut donc être copié, soit directement (écriture ou dactylographie), soit indirectement (capture d'écran ou impression soumis à la reconnaissance de caractères). Ainsi, il ne peut exister de protections absolues contre la copie pour les textes publiés sur le web.

  • Quels types de protections de textes existe-t-il actuellement ?

    Les protections empêchant la copie directement depuis le code HTML:

    • chiffrement: le texte n'est pas formaté en HTML, mais existe sous forme de données chiffrées qui seront déchiffrées par les navigateurs en utilisant des instructions incluses dans le code HTML.
    • opacification: le texte n'est pas formaté en HTML, mais existe dans un format propriétaire qui sera interprété par les navigateurs à l'aide de greffons spécifiques.
    • délégation: chiffré ou non, opacifié ou non, le texte à protéger n'est pas inclus dans le code du site web, mais est récupéré et inséré après que le navigateur ait reçu le code HTML.

    Les protections empêchant la sélection et copie du contenu dans les navigateurs:

    • propriété de style: une propriété définie dans le code du site web informe les navigateurs qu'une partie du document ne doit pas être sélectionnable.
    • instructions planifiées: le comportement des navigateurs est modifié par des instructions contenues dans le code HTML, dont l'exécution est déclenchée par la sélection des parties protégées du document.
  • Pourquoi les protections de textes contre la copie directe ne sont pas efficaces à long terme ?

    Au travers de greffons dédiés, des plate-formes applicatives telles que Adobe Flash ou Microsoft Silverlight permettent d'opacifier le texte dans un format propriétaire. Alors que le futur de Silverlight est encore incertain, Adobe a annoncé que Flash ne serait pris en charge que par un nombre limité de systèmes d'exploitation et d'architectures. Si cela se confirmait, ces deux plate-formes deviendraient inadaptées pour la protection de textes sur le web.

    JavaScript est le langage utilisé par les sites web modernes pour modifier les pages web une fois qu'elles ont été téléchargées par le navigateur. Certaines solutions de protection chiffrent partiellement ou complètement un site web et incluent des instructions en JavaScript dans les pages web pour permettre aux navigateurs de les déchiffrer. Ainsi, leur contenu ne peut être visible dans le code HTML, mais uniquement dans les navigateurs une fois qu'elles ont été déchiffrées. Cela implique qu'une fois le processus de déchiffrement réalisé, les navigateurs ont accès au document original. Ces solutions doivent donc être combinées à des protections contre la sélection dans le navigateur pour être réellement efficaces. De plus, elles nécessitent généralement d'avoir accès à la configuration du serveur web, ce qui n'est pas le cas lorsque le serveur n'est pas contrôlé par l'éditeur du site web.

  • Pourquoi les protections contre la sélection de texte dans les navigateurs ne sont pas efficaces ?

    La capacité de sélectionner les éléments composant une page web peut être modifiée de deux manières:

    • Les feuilles de style (ou CSS), qui décrivent l'apparence et la convivialité d'un site web, définissent une propriété spécifique qui indique aux navigateurs les contenus qui ne doivent pas être sélectionnés.
    • Les instructions en JavaScript inclus dans le code HTML sont capables d'empêcher les tentatives de sélection par les utilisateurs et peuvent faire apparaitre un message d'alerte soulignant l'obligation du respect des droits d'auteurs associés à un texte.

    Les navigateurs peuvent donc être informés par la page web elle-même d'interdire la sélection et/ou la copie d'une partie ou de l'ensemble du site web.

    Puisque ces deux éléments sont directement inclus dans le code HTML, leur contournement est aussi simple que de les retirer une fois que le navigateur a fini de charger le site. Cela peut être réalisé simplement en utilisant une extension appropriée pour inverser la propriété CSS, ou en désactivant la prise en charge du JavaScript dans le navigateur pour invalider les protections se basant dessus.

  • Qu'est ce qui rend CPROTEXT différent des autres protections de textes ?

    CPROTEXT combine les protections empêchant la copie directe depuis le code HTML et la sélection du contenu dans les navigateurs en une seule solution intégrée. CPROTEXT diffère des autres protections citées sur quatre points principaux:

    • opacification du document original utilisant uniquement les langages HTML et CSS, standards pérennes du web: les utilisateurs de navigateurs n'ont pas besoin d'installer de greffons propriétaires contraignants pour afficher le document original qui n'apparait plus dans le code HTML.
    • protection intrinsèque contre la sélection dans la plupart des navigateurs, indépendamment d'instructions spécifiques ou aisément supprimables; quand la protection contre la sélection est inefficace, copier et coller le texte sélectionné aura pour effet de coller des données sans signification; cela ne laisse aucune possibilité de copier le texte en utilisant la fonctionnalité de sélection des navigateurs.
    • nécessité d'un vrai lecteur en chair et en os: les navigateurs ne pourront pas restaurer le texte protégé dans sa forme numérique originale non protégée; ils recevront uniquement les instructions pour afficher des groupes de pixels aux bons endroits, mais ils demeureront incapables de les associer à la valeur numérique réelle de leurs caractères; le texte original sera uniquement lisible grâce à la capacité du lecteur à apporter du sens à ces groupes de pixels.
    • résistance aux modifications: si quelqu'un tente de modifier un ou plusieurs caractères du texte protégé en jouant avec son code HTML et CSS, cela induira des modifications non désirées dans l'ensemble du texte, exposant ainsi immanquablement la tentative de fraude.

  • Pourquoi dois-je choisir une police de caractères en soumettant mon texte ?

    Le service CPROTEXT génère des fichiers de police de caractères spécifiques au texte qu'il doit protéger. Le texte ainsi protégé ne peut être affiché que par des navigateurs qui sauront utiliser ces polices particulières. Pour que le design de votre site reste cohérent, ces polices doivent être basées sur celle utilisée pour l'affichage de tous vos autres textes. Afin que cela soit possible, vous devez préciser cette police lors de la soumission de votre texte.

  • Pourquoi est-ce que la prise en charge d'Internet Explorer 8 est optionnelle ?

    De part ses spécificités techniques, la prise en charge d'Internet Explorer 8 requiert deux éléments supplémentaires par rapport aux autres navigateurs:

    • La génération d'un format de police de caractère exclusif à Internet Explorer
    • Des instructions en JavaScript devant être intégrées dans les pages web qui incluront les textes protégés

    Alors que ces dernières forcent CPROTEXT à enfreindre sa politique du NoJavaScript, les deux peuvent présenter des problèmes de sécurité auxquels les utilisateurs de CPROTEXT peuvent ne pas vouloir exposer leurs visiteurs. La prise en charge d'une version particulière d'un navigateur malgré ses problèmes de sécurité et la disponibilité de versions plus sures devrait rester au choix des éditeurs de sites web. Ainsi, il a été décidé de laisser optionnelle la prise en charge d'Internet Explorer 8.

  • Est-ce que l'accessibilité de mon site web sera affectée par CPROTEXT ?

    Puisque CPROTEXT modifie la structure du document orignal, la partie protégée sera de fait inaccessible aux outils liés à l'accessibilité du Web tels que les lecteurs d'écran. C'est pourquoi nous encourageons fortement les utilisateurs de CPROTEXT à inclure une version audio de leur document protégé afin que les personnes qui ont besoin de ces outils ne soient pas affectées par la protections des textes.

    De nombreux services en ligne ou de logiciels non connectés sont capables de générer un fichier audio qui sera une lecture de votre document. Pour résoudre ce problème d'accessibilité et éviter une discrimination de ces visiteurs, il est de la responsabilité des utilisateurs de CPROTEXT d'ajouter un lien vers un tel fichier avant le document protégé.

  • Qu'est-ce qu'une politique de Prix Libre ?

    Une politique de Prix Libre est un système de définition des prix dans lequel les acheteurs sont libres de déterminer le montant à payer pour un produit. La relation déséquilibrée entre les vendeurs et les acheteurs est ainsi transformée en un échange impliquant deux partenaires égaux. Comparé à des prix prédéterminés, les acheteurs ont la liberté d'évaluer la valeur d'un produit en fonction de leur usage spécifique. Cela tend à supprimer le sentiment possible de prix inadéquats et permet de tester le produit avant de le valider. La confiance placée dans la boutique des vendeurs est alors augmentée. Les vendeurs peuvent aussi fixer un prix plancher qui reflète le cout de production du produit.

  • Pourquoi CPROTEXT n'est-il pas gratuit ?

    Sur le web, « gratuit » peut signifier « un vrai cadeau sans arrières pensées » ou « regardez les publicités et laissez-nous récupérer vos données personnelles »

    Du fait des couts de production de CPROTEXT, le proposer comme un cadeau équivaudrait à terme à fermer ce service.

    De plus, nous croyons en un modèle entrepreneuriale juste et équilibrée: un véritable service qui apporte un véritable bénéfice à nos utilisateurs. Revendre les données personnelles de nos visiteurs et porter atteinte à leur vie privée n'a pas de place dans ce modèle.

  • CPROTEXT peut-il protéger des images ?

    Il n'y a pas de solutions qui empêchent les images d'être copiées. Une fois l'image affichée dans le navigateur, un contrefacteur de droits d'auteur n'aura qu'à faire une copie de son écran pour récupérer votre travail. Et puisque vous souhaitez que votre image soit affichée dans un navigateur, le lien vers le fichier source doit être indiqué quelque part dans le code HTML, CSS ou JavaScript de votre page web. Les robots collecteurs du web seront donc très facilement en mesure de trouver et dupliquer le fichier de votre image.